19 février 2020

Les modèles éducatifs inspirants sont partout autour de nous, dans des écoles alternatives, privées, hors contrats mais aussi dans le public

Montessori, Steiner-Waldorf, Freinet, école Démocratique, écoles nouvelles… Autant de pédagogies qui expérimentent, chacune avec ses propres outils et méthodes, des modèles d’apprentissage innovants pour dessiner l’école de demain. Une école qui reposera sur l’empathie et l’intelligence émotionnelle affirment Svenia Busson, Mélusine Harlé et Thomas Bletterry, trois spécialistes de l’innovation dans l’éducation qui détaillent, pour Paralallaxe, […]

Montessori, Steiner-Waldorf, Freinet, école Démocratique, écoles nouvelles… Autant de pédagogies qui expérimentent, chacune avec ses propres outils et méthodes, des modèles d’apprentissage innovants pour dessiner l’école de demain. Une école qui reposera sur l’empathie et l’intelligence émotionnelle affirment Svenia Busson, Mélusine Harlé et Thomas Bletterry, trois spécialistes de l’innovation dans l’éducation qui détaillent, pour Paralallaxe, le think thank de HEP EDUCATION, des initiatives pédagogiques testées aux quatre coins du monde.

« A quoi sert l’éducation ? Nous sommes tous convaincus d’avoir une réponse, mais c’est une question que l’on ne pose pas au niveau sociétal ». La remarque est de Thomas Blettery de l’organisation internationale Ashoka qui a pour rôle d’identifier et d’accompagner des « pionniers » du secteur de l’éducation à travers le monde. Des établissements scolaires, de la maternelle au lycée, privés comme publics, urbains ou ruraux, confessionnels ou non, qui font grandir les enfants en mettant au cœur de leur approche pédagogique l’acquisition des savoirs fondamentaux mais aussi de qualités comme « l’empathie, la prise d’initiatives ou la coopération », détaille Thomas Blettery, exemples à l’appui. Leur objectif commun : cultiver une génération de citoyens épanouis, créatifs, conscients des enjeux sociétaux, confiants dans leur capacité à faire bouger les lignes et capables de révéler leur plein potentiel. « L’école de demain existe déjà, elle est partout autour de nous. On trouve des modèles éducatifs inspirants dans des écoles alternatives, privées, hors contrats mais aussi dans le public. Il n’existe pas un seul modèle, mais des milliers de propositions pédagogiques différentes dans lesquels il y a des choses à piocher. »

« L’enseignant n’est pas là simplement pour transmettre un savoir, mais pour créer, partager, communiquer, devenir un facilitateur d’apprentissage… »

Fondatrice de LearnSpace, un accélérateur de startups EdTech, Svenia Busson est une exploratrice de pratiques pédagogiques innovantes. Elle s’intéresse particulièrement à l’adoption intelligente du numérique éducatif. Après un tour du monde des Edtech qui lui a permis de rencontrer plus de 300 acteurs du secteur, elle a aujourd’hui pour objectif d’accélérer les innovateurs de l’éducation. « L’école traditionnelle a pour objectif de former avec de la théorie. Le numérique permet de mettre en jeu de nombreuses autres compétences, à l’image de la créativité ou encore la collaboration entre les élèves… L’objectif pédagogique est alors différent : l’enseignant n’est pas là simplement pour transmettre un savoir, mais pour créer, partager, communiquer, devenir un facilitateur d’apprentissage… Le principe est que les élèves apprennent en faisant. De nombreuses pédagogies permettent d’apprendre des choses très théoriques en étant activement engagé dans des projets, et cela qui fait la différence ».

Une éducation de l’empathie et de l’intelligence émotionnelle

De tous les modèles éducatifs inspirants détaillés par les intervenants, Mélusine Harlé, la fondatrice de la société de conseil et de formation innovante spécialisée dans la transformation positive des organisations Habile Conseil, retient un socle commun : l’empathie, le développement de l’intelligence émotionnelle « et une infinité de possibles que l’on essaie d’adapter aux mieux » au profit des élèves. « L’éducation traditionnelle formate les enfants pour qu’il soit en capacité de s’adapter et de résister au monde qui est dur. A en faire, en quelque sorte, des bons petits soldats », résume-t-elle. Les écoles inspirantes reposent, elles, sur d’autres philosophies : « Maria Montessori voulait faire une éducation à la paix, le modèle de Rudolf Steiner est fondé sur l’idée de la liberté de l’homme et le respect de la nature, la pédagogie Freinet a pour objectif de former des citoyens en capacité de créer un monde différent… », détaille-t-elle.

Retrouvez d’autres expériences pédagogiques innovantes dans le Livre Blanc de HEP EDUCATION disponible ici

A quoi sert l'Education, regards croisés

Les autres actus

09 Mar 2020
Apprendre à grande échelle : Plaine Commune, Territoire apprenant contributif
Bernard Stiegler, philosophe, fondateur et président du groupe de réflexion philosophique Ars Industrialis, préside également l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) qu’il a créé, en 2006, au sein du Centre Pompidou. Il initie depui...
19 Fév 2020
Les modèles éducatifs inspirants sont partout autour de nous, dans des écoles alternatives, privées, hors contrats mais aussi dans le public
Montessori, Steiner-Waldorf, Freinet, école Démocratique, écoles nouvelles… Autant de pédagogies qui expérimentent, chacune avec ses propres outils et méthodes, des modèles d’apprentissage innovants pour dessiner l’école de dema...
17 Fév 2020
La finalité de l’Apprentissage
Apprendre, pour quoi faire ? À quoi doit servir un apprentissage ? Le cercle des innovateurs du think tank Parallaxe est convaincu que la finalité de l’apprentissage est de donner à chaque individu la capacité d’agir et d’entreprendre – i...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *