30 janvier 2020

Pierre-Marie Lledo : « L’épanouissement est la finalité de la formation »

Directeur du département de Neurosciences à l’Institut Pasteur et membre de l’Académie Européenne des Sciences, le professeur Pierre-Marie Lledo est un spécialiste de la dynamique cérébrale à travers le prisme du développement personnel et de l’éducation. Pour son intervention à Parallaxe, le think thank de HEP EDUCATION, il brosse le profil idéal de ce qu’il […]

Directeur du département de Neurosciences à l’Institut Pasteur et membre de l’Académie Européenne des Sciences, le professeur Pierre-Marie Lledo est un spécialiste de la dynamique cérébrale à travers le prisme du développement personnel et de l’éducation. Pour son intervention à Parallaxe, le think thank de HEP EDUCATION, il brosse le profil idéal de ce qu’il nomme « l’enseignant neuro-amical ».

L’enseignant neuro-amical existe, le neurobiologiste Pierre-Marie Lledo en dresse même le portrait : Il s’agit d’un enseignant qui trouve le ton juste pour motiver les élèves, émerveille, surprend, encourage, félicite, fait confiance… « A partir de bases scientifiques, il est possible de définir le profil idéal du tuteur. L’enseignant neuro-amical n’entraîne pas seulement les autres à acquérir de nouvelles compétences, mais il transforme les gens pour qu’ils agissent ensuite. L’épanouissement est la finalité de la formation et le monde de l’éducation doit apporter des clés pour que chacun puisse d’épanouir », affirme-t-il, plaçant l’altérité au cœur de l’apprentissage : « Le cerveau humain est un hub qui cherche en permanence à nous connecter aux autres. C’est une chambre d’écho de l’autre, ce qui veut dire que nous apprenons par les autres. Bien sûr, il est possible d’apprendre tout seul en e-leaning face à un écran, mais l’on apprendra mieux si l’on est avec ses pairs.» Pour ce spécialiste des neurosciences, le cerveau est également l’organe du changement : « Il n’y a pas de cerveau paresseux, mais il faut apporter les conditions pour qu’il continue à se développer. Le cerveau est un couteau suisse et les compétences que l’on peut acquérir sont infinies »

Et, si le cerveau se nourrit du changement, l’expansion du digital est « LA » principale source de changement de notre époque selon Pierre-Marie Lledo. Ce qui amène un questionnement : Quelle place avons-nous en temps qu’humain à côté de l’intelligence artificielle ? « L’Intelligence artificielle est devenue une béquille pour l’humanité. On parle généralement d’hémisphère droit et d’hémisphère gauche du cerveau, mais nous devrions parler d’un troisième hémisphère, celui de l’intelligence artificielle, qui se matérialise par notre ordinateur ou notre smartphone. Cela veut dire que l’humanité a décidé d’externaliser certaines fonctions cognitives dès les années 50 et les première recherches sur l’IA. Nous avons donc besoin de comprendre la singularité de l’humain, pour définir les tâches que l’on ne peut pas déléguer ». Le scientifique fait notamment référence aux émotions et aux processus affectifs, qui affirment la singularité de l’Humain vis-à-vis de la machine. « Et ce sont justement ces émotions qui sont le moteur de l’éducation, poursuit-il. L’ennui et l’absence d’émotions sont les freins les plus puissants en matière d’apprentissage. L’éducateur est celui qui doit produire une étincelle affective, ce dont n’est pas capable un processus automatique. »

Retrouvez d’autres expériences pédagogiques innovantes dans le Livre Blanc de HEP EDUCATION disponible à partir du 24 janvier en téléchargement libre sur le site hep-education.com

Les autres actus

09 Mar 2020
Apprendre à grande échelle : Plaine Commune, Territoire apprenant contributif
Bernard Stiegler, philosophe, fondateur et président du groupe de réflexion philosophique Ars Industrialis, préside également l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) qu’il a créé, en 2006, au sein du Centre Pompidou. Il initie depui...
19 Fév 2020
Les modèles éducatifs inspirants sont partout autour de nous, dans des écoles alternatives, privées, hors contrats mais aussi dans le public
Montessori, Steiner-Waldorf, Freinet, école Démocratique, écoles nouvelles… Autant de pédagogies qui expérimentent, chacune avec ses propres outils et méthodes, des modèles d’apprentissage innovants pour dessiner l’école de dema...
17 Fév 2020
La finalité de l’Apprentissage
Apprendre, pour quoi faire ? À quoi doit servir un apprentissage ? Le cercle des innovateurs du think tank Parallaxe est convaincu que la finalité de l’apprentissage est de donner à chaque individu la capacité d’agir et d’entreprendre – i...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *